Centre Monticelli Paradis d'Ophtalmologie

Strabologie & Ophtalmopédiatrie

Questions/Réponses

Toutes les questions que vous pouvez vous poser, pour vous ou votre enfant, sur l’examen médical et l’organisation de votre consultation, sur la chirurgie et son bon déroulement, ainsi que sur les divers traitements réalisés, ont été traitées afin de vous aider à mieux comprendre ce qui vous sera expliqué lors de vos visites.

CONSULTATION

Va-t-on dilater ma pupille ?

Oui, pour 2 raisons, la première est d’obtenir la paralysie de l’accommodation(autofocus de l’œil) de manière à pouvoir mesurer exactement la correction par lunettes nécessaire , la 2ème est de pouvoir faire un fond d’œil c’est à dire examiner la rétine le nerf optique et la macula qui sont les structures nobles de l’œil.

Combien de temps la consultation va-t-elle durer ?

Il y a plusieurs étapes à la consultation, la première à l’heure du RDV est le bilan de la vision binoculaire, c’est à dire le dépistage et la mesure du strabisme par l’orthoptiste. Celle ci va également évaluer l’acuité visuelle (la capacité de discrimination la plus fine de la rétine) ainsi que la nécessité de porter des lunettes.

Puis il y aura l’étape de dilatation qui peut durer de trente minutes à 1 heure selon le type de goutte utilisée. Puis le médecin ophtalmologiste reverra toutes les mesures et l’examen final de l’œil pour vérifier son intégrité. Il faut compter rester 1 à 2 heures sur place.

Combien de temps la pupille va-t-elle être dilatée après l’examen ?

De 2 h à 24 h selon le type de goutte utilisées, la vision nette reviendra progressivement au bout de quelques heures .La vision de près sera la plus touchée aussi il vaut mieux prévoir de ne pas remettre les enfants à l’école ou au cours de sport après l’examen. Pour un adulte il faut prévoir un accompagnant car la conduite est interdite après une dilatation.

TRAITEMENT

Mon enfant doit-il mettre ses lunettes tout le temps ?

Oui, surtout s’il y a un strabisme, une baisse de vision ou s’il a moins de 6 ans, votre ophtalmologiste vous spécifiera exactement le mode de port de la correction lors de votre visite. La plupart du temps l’enfant gardera ses lunettes en permanence sauf pendant le sommeil et les bains, mais il les gardera lors des récréations ou des activités sportives, sauf exception.

Mon enfant aura-t-il un cache sur l’œil ?

S’il a un œil qui voit moins bien que l’autre oui, s’il louche parfois, surtout quand c’est toujours le même œil qui louche. Le cache est utilisé pour exercer un œil fainéant, c’est à dire soit un œil qui voit moins bien car il ne s’est pas bien développé du fait d’un strabisme ou d’un problème de lunettes, soit un œil qui louche tout le temps sans jamais être utilisé pour fixer. L’occlusion du bon œil permet de favoriser l’exercice du plus mauvais œil. En général le traitement est attaqué de manière forte (8 à 24 heures par jour) pour être baissé au plus vite à quelques heures par jour dés la récupération visuelle obtenue. Puis elle est conservée 1 à 2 heures par jour en entretien jusqu’à maturation visuelle complète (environ 7 ans).

Peut-on récupérer de la vision qui n’a pas été rééduquée enfant ?

Non, si la vue ne s’est pas développée dans l’enfance (avant 6 à 7 ans) elle ne pourra plus être récupérée adulte et il n’y aucune chirurgie ou technique chirurgicale capable de traiter cela. C’est définitif, d’où l’importance du port du cache pendant l’enfance, le plus tôt possible.

Y a-t-il une rééducation possible pour un strabisme ?

Le seul strabisme rééducable est le strabisme divergent intermittent que l’enfant compense bien tout seul, c’est à dire qu’il arrive à contrôler et à maitriser la rectitude de ses axes oculaires la plus grande partie de la journée. Dans ce cas l’orthoptiste va le rééduquer et lui apprendre à contenir son strabisme encore mieux tout seul grâce à des exercices. Sinon la majorité des strabismes sera traité par des lunettes et une chirurgie.
Il existe un cas particulier le strabisme accommodatif pur : il est lié à la nécessité de porter une correction d’hypermétropie plus ou moins forte pour voir net. En l’absence des lunettes l’œil fait un effort important pour voir net qui lui engendre une convergence. Si on corrige totalement son trouble de la vision par une correction parfaitement adaptée l’œil ne fera plus d’effort et ne louchera plus avec les lunettes. Il n’y aura donc pas besoin d’opérer le strabisme mais juste de porter des lunettes. Par contre quand l’enflant enlèvera ses lunettes il relouchera obligatoirement.

Mon enfant portera-t-il ses lunettes toute sa vie ?

Oui, s’il a un défaut visuel (myopie hypermétropie ou astigmatisme important) il aura toujours besoin de sa correction pour voir net, celle ci sera adaptée régulièrement en fonction des modifications inéluctables liées à la croissance de l’enfant, de son œil et des modifications intrinsèques à l’œil non maitrisables. Parfois quand la correction est faible , une fois passée la période de maturation visuelle l’enfant ne ressent plus le besoin de sa correction mais ce n’est pas pour autant qu’elle aura disparu. C’est juste qu’il aura une meilleure capacité accommodative pour s’adapter et gérer seul son trouble visuel. cela est transitoire et durera jusqu’à la baisse accommodative qui touche tout le monde à partir de 45 ans qui s’appelle la presbytie.

Mon enfant pourra-t-il mettre des lentilles ou se faire opérer de son trouble visuel plus tard ?

Oui, les lentilles sont utilisées vers l’adolescence hors exception et les chirurgies réfractives sont envisagées quand la stabilité réfractive est obtenue, vers 20 ans.

Mon enfant strabique voit-il le relief ?

Non car il n’a pas développé de vision simultanée des 2 yeux permettant la superposition des 2 images des 2 yeux à l’origine de la création du relief. Après chirurgie une rectitude des 2 yeux est obtenue mais ce n’est pas pour autant que le relief réapparaît. Celui ci ne peut pas exister s’il ne s’est pas développé tôt dans l’enfance.

CHIRURGIE

La chirurgie fait-elle mal ?

Non, c’est plus une gêne qu’une douleur, qui est liée à la présence des points de sutures résorbables, microscopiques qui donnent la sensation de grains de sable dans l’œil. Cette sensation s’atténue progressivement grâce au traitement post opératoire par goutte. Des antalgiques simples type paracétamol sont prescrits mais ils sont en réalité peu utilisés.

Quel traitement après la chirurgie ?

Des gouttes antibiocorticoïdes, 3 fois par jour environ 3 semaines, une pommade antibiotique le soir les premiers jours.

Combien de temps pour que les fils se résorbent et tombent ?

Environ 3 semaines, parfois un mois.

Combien de temps l’œil va-t-il être rouge ?

Environ 2 à 3 semaines, la rougeur va diminuer progressivement en passant par plusieurs couleurs comme un hématome sous cutané.

Mon enfant devra-t-il remettre ses lunettes après l’opération ?

Oui, immédiatement après des le réveil en chambre, le résultat post opératoire est dépendant du bon port de la correction optique.

Mon enfant aura-t-il un pansement sur l’œil ?

Non, aucun pansement, les 2 yeux sont réouverts naturellement après la chirurgie et la vue est à l’identique.

Qu’est-ce qui est interdit après l’opération ?

Le sport environ 15 jours à 3 semaines, la piscine également (ainsi que la mer, le spa etc…), éviter tout ce qui peut salir l’œil : poussière, sable, vent, terre, éviter toutes les activités qui pourraient engendrer un coup dans l’œil surtout la première semaine : cours de récréation, transport en commun, aires de jeux.

Mon enfant va-t-il manquer l’école longtemps ?

Environ 1 semaine pour les plus petits (3 à 5 ans) le temps de s’adapter, de pouvoir bien initier le traitement et que la cicatrisation s’enclenche.

Quelle est la technique chirurgicale employée ?

Il s’agit d’une chirurgie sous microscope, avec des micro-instruments et non pas de lasers quelconque.
L’œil n’est absolument pas SORTI de l’orbite, l’abord chirurgical se fait par la conjonctive qui est la membrane blanche superficielle de l’œil. elle est ouverte pour attraper les muscles qui sont derrière elle , puis elle est suturée pour reformer l’étanchéité avec l’extérieur.

Quels sont les risques opératoires ?

Il y a le risque d’attraper une infection de surface, c’est pourquoi le traitement post opératoire est important ainsi que toutes les règles d’hygiènes citées précédemment.
Le risque de glissement secondaire des sutures surtout si le repos post opératoire n’est pas respecté.

Y a-t-il hospitalisation ?

Non ou de manière exceptionnelle pour les gens qui vivent seuls ou qui sont très éloignés de tout centre chirurgical (> 2h de route), sinon il s’agit d’une hospitalisation en ambulatoire sur une demi journée.

Quel type d’anesthésie ?

Anesthésie générale obligatoire chez l’enfant et recommandée chez l’adulte, hormis pour les personnes à risques avec des antécédents vitaux ou allergiques. Une consultation de préanesthésie vous sera organisée de manière obligatoire pour rencontrer le médecin anesthésiste qui décidera en fonction de votre état de santé le mode d’anesthésie le plus recommandé. Celle ci doit avoir lieu minimum 48h avant la chirurgie.
il faudra être à jeun pour la chirurgie depuis au moins 6 h pour un enfant, 10 à 12 heures pour un adulte.

Y a-t-il possibilité de plusieurs chirurgie ?

Oui, souvent, parfois une seule peut suffire mais dans des cas plus complexes tels que des paralysies oculomotrices, des strabismes de grands angles ( convergent ou divergent) plusieurs temps opératoire peuvent être prévus.

Combien de temps dure la chirurgie ?

De 10 minutes à 1 heure selon le type de strabisme, sa complexité et le nombre de muscles à déplacer.

Après chirurgie mon enfant va-t-il encore loucher ?

Non, c’est le but, d’obtenir un angle de strabisme tellement minime qu’imperceptible.

Le résultat dure-t-il toute la vie ?

Oui mais pas toujours, cela dépend du type de strabisme, des relâchements musculaires peuvent intervenir avec le temps et l’âge et le strabisme se modifie. toutefois des reprises chirurgicales sont toujours possibles. il n’y a pas de nombre maximum de chirurgies possibles.

INFORMATIONS ADMINISTRATIVES

Quel est le conventionnement des praticiens ?

Le Dr Gambarelli et le Dr Pinto sont conventionnés secteur 2, cela vaut dire qu’ils peuvent pratiquer des dépassements d’honoraire. La sécurité sociale remboursera sa part comme d’habitude et ce sera la mutuelle qui remboursera la différence sous réserve de posséder un contrat qui le stipule.

Quel est le montant de la consultation ?

Selon les actes effectués, les consultations peuvent varier de 40 à 70 euros.
Il faut savoir qu’avant toute consultation un bilan de vision binoculaire spécialisé est réalisé par une orthoptiste libérale. Les actes réalisées par celle ci seront payés séparément et sont remboursés à 100 % sécurité sociale + mutuelle (pas de dépassement). Le montant peut varier de 26 à 36 euros.

Prenez-vous la Carte Vitale ?

Oui, la Carte Vitale est nécessaire pour bénéficier d’un remboursement plus rapide par les services de sécurité sociale et mutuelle. En effet la télétransmission des données ne prend que 48 h à 72 h. Cela étant si vous n’avez pas votre carte vitale une feuille de soin vous sera délivrée et vous devrez la remplir et la renvoyer aux services compétents pour votre remboursement, les délais de traitement par ces services sont dans ce cas un peu plus long.
Pour les détenteurs de la CMU, votre attestation de sécurité sociale sera nécessaire et obligatoire pour le règlement, si l’un de ces documents n’est pas à jour, vous devrez réaliser l’avance des frais et vous faire rembourser ultérieurement par les services de sécurité sociale directement.

Votre attention est attirée sur le fait que nous ne pratiquons pas le tiers payant systématique.

Quels sont les moyens de paiement possibles ?

Le paiement peut s’effectuer indifféremment par carte bancaire, chèque ou espèces.

INFORMATIONS PRATIQUES

Y a-t-il un parking au centre de consultation ?

Non, mais il y de nombreuses places de parking payantes à proximité (rue Paradis, rue Frédéric Mistral, Square Monticelli et rue du Commandant Rolland). Les bornes de paiement acceptent les pièces et les cartes bancaires pour certaines ou le paiement contact TIMO.
Pour les personnes à mobilité réduite, une dépose minute est possible devant le centre, il existe également un plan incliné pour l’accès aux fauteuils roulants.
Votre attention est attirée sur le fait que la rue Paradis est très longue (plus de 2 km) aussi ne vous garer pas au début de la rue (numéro 1 à 350) car vous devrez marcher plus de 500 mètres pour accéder au centre.

Peut-on accéder au centre par les transports en commun ?

Oui, le bus numéro 41 (Rond-point du Prado - Canebière/Bourse) vous déposera devant le centre, arrêt Paradis-Rivet.
Le métro 2 (Saint-Marguerite-Dromel - Bougainille), arrêt Rond-point du Prado vous déposera à environ 500 mètres du centre, tout en bas de la rue paradis.

Comment accéder en voiture au centre en arrivant de l’autoroute ?

Par l’autoroute A7 (arrivant de Nîmes Montpellier) le mieux est de prendre la direction Vieux port sur l’autoroute, puis de à la sortie de la passerelle d’entrée dans la ville vous arriverez dans un premier tunnel, Tunnel du Vieux port, prendre direction la plage par tunnel à péage (voie de gauche). Vous entrerez alors dans un 2ème tunnel, Tunnel Prado-Carénage (payant), prendre la direction La plage (sortie à droite du péage). Enfin prendre le 3ème tunnel, Tunnel Prado-Sud (payant), et sortir à La plage. Vous arriverez alors au Rond point du Prado, sur le 2ème Prado, vous n’avez plus qu’à prendre la première à droite qui est la rue Paradis.

Par l’autoroute A50 (arrivant de Nice puis direction Aubagne), prenez la sortie Mazargues-La plage.
Vous arriverez sur un rond point où vous pourrez prendre la 3ème sortie qui donne dans le Tunnel Prado plage (payant) sortie la plage. Vous arriverez alors au Rond point du Prado, sur le 2ème Prado, vous n’avez plus qu’à prendre la première à droite qui est la rue Paradis.

Centre Monticelli-Paradis d'Ophtalmologie

   

Pôle Strabologie & Ophtalmopédiatrie

   
( / ) X

Centre Monticelli-Paradis d'Ophtalmologie, Marseille